L’avenir des stations de ski Pyrénéennes

Ecrit par
mountain-268306_1280
  • 25 avril 2015

Le 11 février dernier, la cour des Comptes publiait un rapport alarmant concernant la gestion des stations de ski en région Pyrénées.

En effet, sur la trentaine de stations présentes dans le massif, les deux tiers enregistrent des faibles niveaux de chiffres d’affaires pour un montant inférieur à 5 millions d’euros. La cour des comptes met notamment en avant, la baisse de la fréquentation touristique ainsi que des niveaux d’endettement astronomiques pouvant monter jusqu’à 300% du chiffre d’affaire. A cela s’ajoutent des installations jugées trop vétustes et un accès routier difficile.

Quelles solutions ?

Dans ce contexte bien morose, la cour des comptes préconise la restructuration du modèle économique des stations afin d’assurer leur survie. Un certain nombre de recommandations ont été ainsi avancées, avec notamment la mise en commun des politiques commerciales, la professionnalisation des moyens de gestion et la diversification des activités sportives hivernales. D’autant que l’apport économique du ski dans la région n’est pas négligeable. Il génère ainsi plus de 6 millions de nuitées et la création de 10.000 emplois, offrant un travail aux saisonniers et aux agricultures du territoire.

Un exemple à suivre : la marque N’Py

Mais tout n’est pas perdu ! La réussite du groupement Nouvelles Pyrénées également connu sous le nom N’Py est un bel exemple à suivre et a réalisé un chiffre d’affaire total de plus de 55 millions d’euros.

Créée, il y a 10 ans, cette marque rassemble 8 stations de skis pyrénéennes : Peyragudes, Piau, Grand Tourmalet, Luz-Ardiden, Cauterets, Gourette et La Pierre-Saint-Martin. Ces stations gardent une totale autonomie économique tout en bénéficiant du groupement pour réaliser des économies sur les campagnes de communication ou sur l’achat de matériels et de structures. Ce n’est pas tout, les stations misent également sur la diversification de leurs activités sportives auprès de la clientèle touristique, hiver comme été. On peut ainsi pratiquer du VTT sur neige, profiter de balades en chiens de traineaux ou encore s’adonner au saut à l’élastique durant la période estivale.

En s’affirmant comme une marque incontournable dans le paysage pyrénéen, N’Py est une très belle initiative et un bel espoir qui pourrait inspirer d’autres stations de ski.

Partager
Tags:
·
Categories:
Stations de ski

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu Title