J’ai passé la nuit dans un igloo à La Plagne

Ecrit par
Crédit Blacksheep

17h08 : le ciel commence à s’empourprer, tout le monde se retrouve au point de rendez-vous. Cette soirée magique que nous attendons tous n’est plus qu’à une vingtaine de minutes de marche. Le crissement de nos pas dans la neige nous plonge dans une ambiance intemporelle.

Crédit Photo: Blacksheep

Crédit Photo: Blacksheep

17h31 : le feu de bois au milieu du village d’igloos  nous réchauffe déjà le bout du nez. Chacun pose ses affaires dans sa cahute de glace. C’est marrant, ces petites maisons semblent tout droit sorties de la rencontre entre les Hobbits et la Reine de Neige…niveau magie, garçons et filles sont servis ! Petit tour du propriétaire, la décoration est moderne et sobre à la fois. Le froid ne gâche en rien l’atmosphère chaleureuse qui se dégage des lieux, au contraire. Dehors, la vue est à couper le souffle, le Mont Blanc revêt doucement son habit de nuit et les premières étoiles pointent le bout de leur nez.

18h02 : nous voici bien installés autour du feu avec un bon verre de vin chaud de Mémé comme ils disent. Les visages sont détendus, Nous faisons connaissance avec les occupants des igloos voisins. Ambiance on ne peut plus conviviale, je crois que ce soir là, la chaleur n’était absente que sur le thermomètre.

Crédit photo François Aubonnet

Crédit photo François Aubonnet

18h53 : les effets du feu de bois et du vin chaud commencent à s’estomper et nos orteils nous rappellent gentiment à l’ordre. Il est temps de rentrer dans le restaurant igloo où une succulente fondue savoyarde et son cortège de charcuterie nous attendent. L’ambiance est toujours aussi chaleureuse et grâce aux peaux de bêtes sur lesquels nous sommes assis, nous oublions que le mobilier, lui, est de glace !

–h– : j’ai perdu la notion du temps, la soirée se termine dans notre chambre pour 5 personnes . Nous nous endormons paisiblement, bien pelotonnés dans nos gros duvets qui résistent à des froids polaires.

Crédit Photo Blacksheep

Crédit Photo Blacksheep

8h07 : j’ouvre les yeux et me dirige à l’extérieur de mon petit nid de glace. La magie opère toujours, le Mont Blanc sort doucement de sa torpeur et les effluves de petit déjeuner me chatouillent déjà les narines. Il faudra bientôt redescendre dans la station, en attendant je tente de mémoriser cet instant unique, suspendu à 2118 mètres d’altitude. Comme quoi, c’est n’est pas compliqué de décrocher les étoiles…

 

Réservation de votre nuit avec Blacksheep Igloo ici 

 Crédit photo François Aubonnet

Crédit photo François Aubonnet

 

Partager
Tags:
·

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu Title