La neige de culture, kézako ?

Ecrit par
neige de culture

A l’heure actuelle, la production de neige fait partie de la vie d’une station de ski mais que savez-vous vraiment sur la neige de culture ? Découvrez en plus sur cet univers et les différentes techniques associées.

La neige de culture : qu’est-ce que c’est ?

La neige de culture, appelée parfois aussi neige artificielle, c’est tout simplement une combinaison d’eau et d’air. Elle n’a donc rien d’artificiel : aucun produit chimique n’intervient dans le cycle de production.

Le principe de fabrication de la neige de culture est mimé sur celui de la formation de la neige naturelle. Le dispositif utilisé est purement mécanique et permet de produire de la neige en pulvérisant des gouttelettes d’eau sous pression dans un air à température négative. L’eau gèle instantanément et les gouttelettes d’eau deviennent des flocons de neige.

Deux conditions impératives : la température et l’humidité de l’air doivent être aussi basses que possible.

Production de neige et énergie

Comme toute activité humaine, de l’énergie est nécessaire à la production de neige. Des compresseurs sont en effet utilisés pour mettre l’eau et l’air sous pression.

D’où provient cette énergie ?

L’énergie utilisée est d’origine électrique, peu productrice de gaz à effet de serre. De plus, en montagne, cette énergie provient essentiellement des barrages hydroélectriques. Par exemple, plusieurs stations pyrénéennes sont alimentées avec l’électricité exclusivement renouvelable produite par la Compagnie Nationale du Rhône (CNR) et commercialisée par l’ENALP en partenariat avec ENGIE.

Soucieuses de l’environnement les stations cherchent en permanence à produire la quantité optimale « ni trop, ni trop peu ». Elles utilisent les nouvelles technologies pour optimiser au maximum le damage et la production de neige grâce à la géolocalisation par satellites. Le parcours des dameuses est suivi et avec le sondage permanent de l’épaisseur de neige sur les pistes, les stations ne produisent que la neige nécessaire.

Mais il n’est pas possible de parler de la neige de culture sans parler de ceux qui la préparent : les nivoculteurs. Leur rôle est essentiel : de leur savoir-faire dépend la qualité de la neige et de la production et donc la satisfaction des skieurs.

Partager
Tags:
·
Categories:
Stations de ski

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu Title