Les réserves naturelles des Pyrénées

Ecrit par
Pyrénées

Les beaux jours arrivent et nous insufflent des envies de plein air. Les lieux de promenades ou de randonnées ne manquent pas mais pour les amoureux de la nature ou les curieux, pourquoi ne pas partir à la découverte des réserves naturelles ?

En France,  nous avons la chance d’avoir de très nombreuses naturelles, d’ailleurs 2 réserves de montagne font partie des 4 plus grandes réserves naturelles de France : les hauts plateaux du Vercors (17 000 ha) et la haute chaîne du Jura (10 900 ha). Il faut savoir qu’une réserve naturelle peut se présenter sous différentes formes : une forêt, une grotte, un plan d’eau, etc.

Les réserves naturelles ont 3 fonctions principales :

  • Protéger les milieux naturels, les espèces animales et végétales ainsi que le patrimoine géologique.
  • Gérer les différents sites naturels.
  • Sensibiliser le grand public à la protection de l’environnement et lui faire découvrir la richesse des milieux naturels.

Pour vous aider à agrémenter vos prochaines vacances à la montagne, je vous propose de nous focaliser sur les 5 réserves naturelles situées dans les Pyrénées et les espèces animalières que vous aurez peut être la chance de croiser.

La Vallée d’Ossau

La réserve a vu le jour en 1974 pour palier à la diminution inquiétante du nombre de vautours fauves dans la région. Grâce à cette initiative, le nombre de couples nicheurs est passé d’une dizaine à 120 en l’espace de 40 ans. Les petits naissent en général aux alentours du mois de mai et prennent leurs premiers envols en juillet/août, alors ouvrez bien vos yeux !

Massif du Pibest-Aoulhet

Situé à proximité de Lourdes, le Massif du Pibest-Aoulhet est d’une richesse incroyable. Plusieurs milieux naturels se côtoient et permettent à quelques 850 espèces végétales de s’épanouir. Pour vous donner une idée de la diversité végétale, le versant sud du massif a des accents de méditerranées avec de la lande à genêt occidental,  de la lande à bruyère et à ajonc, ou encore de la garrigue à thym. Tandis que de son  côté, le versant nord est quant à lui plus teinté d’une végétation océanique.

En ce qui concerne la faune, 27 espèces de mammifères telles que le mouflon de Corse ou l’isard ont été recensées et 11 d’entre elles sont protégées au niveau national. De plus le massif compte 112 espèces d’oiseaux dont 90 sont protégées. Enfin, les maîtres des lieux sont les rapaces (22 espèces recensées sur le massif) avec par exemple le percnoptère d’Égypte, le gypaète barbu ou encore le milan royal.

Néouvielle 

Nichée entre les stations de Barèges-La Mongie, Piau-Englay et Saint Lary-Soulan, la réserve naturelle de Néouvielle ne date pas de la dernière pluie puisqu’elle a été façonnée par les glaciers du quaternaire. Grâce à ce phénomène, vous pourrez admirer des cirques à fond plat ici et là. la réserve bénéficie d’un micro climat particulièrement clément qui participe à la diversité de l’écosystème. Vous pourrez donc admirez les maîtres des lieux : le pin à crochet qui peu vivre jusqu’à 2600 mètres d’altitude et le crapaud accoucheur qui vit jusqu’2400 mètres et a la particularité de passer 10 ans de sa vie en tant que tétard.

Aulon

Juste à côté de la réserve naturelle de Néouvielle et de la station de Saint Lary-Soulan se trouve la réserve régionale d’Aulon. D’une superficie de 1237 ha, la réserve est dominée par des formations rocheuses. La faune et la flore d’Aulon sont très riche et variée et abritent de nombreuses espèces endémiques des Pyrénées. Ne soyez donc pas étonné si vous tombez nez à nez avec une loutre, un merle de roche ou une perdrix grise.

La vallée d’Eyne

Située à proximité de la frontière franco-espagnole, la réserve naturelle de la Vallée d’Eyne s’étend sur 1177 ha, et occupe 58 % de la surface de la commune d’Eyne entre 1700 m et 2800 m d’altitude. La réserve a la chance d’être une grande richesse géologique, témoin des différents bouleversements géologiques de son histoire. Vous y trouverez donc des gneiss, micaschishtes, quartz ou encore du marbre. En ce qui concerne la flore, la partie basse de la réserve est constituée de pins et les landes recouvrent la partie haute. La réserve est peuplée de nombreux animaux tels que des chevreuils, isards, marmottes, et abrite 82 espèces nicheuses d’oiseaux.

 

Partager
Categories:
A ne pas rater

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu Title