Combien coûtent les secours en montagne en cas d’accident?

Ecrit par
Sauvetage en montagne

La montagne est une destination très prisée par les vacanciers, quelle que soit la saison de l’année. Pendant la période hivernale et la pratique des sports d’hiver, il arrive que des accidents surviennent sur les pistes et en hors-piste et ce, que l’on soit débutant ou plus expérimenté. Pour vous aider à bien préparer votre séjour au ski et à optimiser votre organisation, nous vous proposons un guide pratique qui met en lumière les spécificités du sauvetage en montagne : dans quels cas est assurée la gratuité ? Qui est en charge d’assurer les secours ? Quel est le coût des interventions et enfin vers quel type d’assurance se tourner ? Suivez le guide !

Qui assure les secours en montagne ?

La montagne est un milieu difficile qui demande de la technicité et de la méthodologie. En ce sens, les secours classiques ne sont pas habilités à intervenir : il faut donc faire appel des services spécifiques. Ces services sont les policiers avec détachement de montagne, la gendarmerie de montagne et de haute montage et enfin les sapeurs-pompiers avec les groupes spécialisés dans la montagne.

Les domaines skiables disposent également de leur propre service de secours : celui-ci dépend des communes auxquelles ils appartiennent mais lorsque les interventions sont sérieuses et techniques, ce sont les secours de montagne qui prennent le relais.

Dans quels cas s’applique la gratuité des secours ?

Dès lors que les secours de l’état (et non pas ceux du domaine skiable ou une société privée) sont engagés, la gratuité est assurée. Aucun frais ne sera demandé aux personnes qui sont secourues ni aux communes dont le domaine skiable dépend.

Attention : Si vous êtes acheminé (e) vers un centre de soins, vous devrez tout de même présenter vos papiers administratifs comme votre carte vitale ainsi que votre carte de mutuelle.

Combien sont facturés les secours sur les pistes, hors-pistes ou hors du domaine skiable ?

Si vous êtes secouru (e) sur le domaine skiable (et donc sur les pistes) par une société qui n’est pas publique, les frais qui vous seront facturés dépendent de vos garanties sur votre assurance. Il est recommandé, lors de la réservation de votre séjour, de souscrire à une assurance journalière. En effet, si la commune qui est en charge de l’organisation des secours fait appel à une société privée, alors le coût sera à votre charge et le prix de l’intervention sera fixé par cette société privée.

Pour vous donner un ordre d’idée, une personne qui n’est pas assurée et qui est accidentée devra en moyenne débourser entre 300 et 500 euros pour une intervention. Pour ce qui est des accidents sur les domaines skiables, il faut compter 50 euros pour une intervention classique, 200 euros pour les interventions sur les pistes proches et 350 euros pour les secours en piste éloignée du poste de secours.

Pour ceux et celles qui choisissent de faire du hors-piste et qui doivent être secourus, il faudra compter environ 700 euros si les lieux de l’accident sont accessibles par les secours. S’il s’agit d’un secteur éloigné, les coûts sont plus élevés. Pour une heure de secourisme avec chenillette de damage, il faut compter 200 euros supplémentaires. Pour une heure de remontée mécanique avec le personnel nécessaire au fonctionnement, il faut compter 350 euros supplémentaires. Pour l’utilisation d’un hélicoptère et de son équipage via une société privée, comptez 30 euros par minute en plus du coût de l’intervention classique.

Les avantages des assurances, ce qu’elles couvrent ?

Pour partir au ski avec l’esprit serein, que vous pratiquiez le hors-piste ou non, il est toujours plus prudent de souscrire à une assurance dédiée afin de vous protéger mais aussi de protéger vos proches.

Notre conseil : Prenez tout de même le temps de vérifier si votre assurance civile ou l’assurance de votre carte bleue ne couvre pas certains accidents pour éviter les doublons et par conséquent les dépenses inutiles

Ces assurances sont proposées lors de l’achat de votre forfait de ski : ce sont des contrats qui englobent un certain nombre de garanties tout au long de votre séjour.

Si vous comptez vous adonner à des pratiques à risque comme par exemple le hors-piste ou la haute montagne, il est hautement recommandé de souscrire à une assurance spécifique pour éviter les frais élevés appliqués par les sociétés de sauvetage privées. Les accidents dans ce cas de figure se produisent bien souvent dans des endroits reculés des sentiers classiques, ce qui nécessite l’utilisation de matériel spécial (quad, scooter, maintenance des remontées mécaniques pendant la nuit, hélicoptère, etc.).

Maintenant que les services de secourisme en montagne n’ont plus de secret pour vous, vous pouvez commencer à préparer vos prochaines vacances à la montagne avec l’esprit serein et avec l’assurance d’être bien couvert(e)!

Partager
Categories:
Conseils ski

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu Title