Skier les pieds dans l’eau !

Ecrit par
Capture

Aujourd’hui, nous recevons Frédéric du blog Aventuralpines, qui va nous parler d’une destination qui lui tient à cœur .

Vous êtes plutôt mer ou montagne ? Ski ou plage ? Inutile de vous casser la tête. Pour les vacances de printemps, il est possible d’avoir les deux à portée de spatules. Direction les préalpes d’Azur, au-dessus de Cannes, dans les Alpes-Maritimes. Difficile de trouver des pistes enneigées plus proches de la mer. A vol d’oiseau les (petites) stations de Gréolières-les-Neiges et de l’Audibergue se trouvent à 40 km des plages de la Croisette ou du Cap d’Antibes. Une heure de voiture au plus.

gorges-des-loup

Départ de la cité du festival du cinéma, le matin tôt. Après les profondes gorges du Loup et le village de Gréolières, le paysage change. La neige fait son apparition en même temps qu’une forêt de sapins. Bienvenue dans le parc naturel régional des préalpes d’azur, un des derniers PNR créé. Certainement le plus atypique, entre montagnes sauvages et Côte d’Azur touristique.

Insolite expérience de se retrouver-là, skis aux pieds et de regarder la grande bleue, presque à portée de main. Alors, un plouf, ou une piste rouge ? On est là pour skier, non ? Yes ! Alors, tout le monde descend ! Gréolières-les-Neige propose une trentaine de kilomètres de pistes, entre 1.800 et 1.400 mètres d’altitude, des vertes, bleues, rouge et même deux noires. On peut y faire du très bon ski, au soleil du Sud. En plein hiver, la température peut y descendre jusqu’à moins 10 (record à moins 18), le paysage se fige dans le froid et la neige et on a plus l’impression de se retrouver en Sibérie que dans les Alpes-Maritimes, à deux pas de la Côte d’Azur.

En parlant d’Azur, après un repas sur le front de neige, il est temps de redescendre sur le littoral. Une petite heure de route et les degrés remontent. De zéro, on peut repasser à plus 15, et même flirter avec les 20 degrés, au mois de mars ou d’avril. Vive la Côte d’Azur. Le temps de se changer, d’enfiler une tenue plus estivale, pourquoi pas des tongues et direction les plages de sable fin du Cap Croisette, à Cannes. Les pieds dans l’eau, en se tournant au Nord, on peut y voir les sommets enneigés du Cheiron ou de l’Audibergue.

C’est ce qu’on appelle du ski, les pieds dans l’eau !

Frédéric Aventuralpines

Partager
Categories:
Stations de ski

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu Title