Le slow ski, kézako ?

Ecrit par
ski-898116_1280

Si pour vous, le ski est synonyme de sensations fortes et de descentes effrénées sur les pistes, vous serez très surpris par le slow ski ! Ce concept, initié l’année dernière par la station italienne de Breuil-Cervinia, est inspiré du mouvement « slow food ».

Le ski des épicuriens

« On parle de moins en moins de “vacances au ski” mais de “vacances à la montagne ” », remarque Jean-Marc Silva, directeur de France Montagnes.

En station, une personne sur quatre ne skie pas, et les pratiquants passent quant à eux moins de temps les spatules aux pieds. Cela est dû notamment à l’amélioration considérable du matériel de ski et l’arrivée de remontées mécaniques beaucoup plus performantes. Désormais, les skieurs ont du temps pour skier, bien sûr, mais aussi pour se détendre et cocooner. Le slow ski permet en effet de mettre en avant les autres atouts d’un séjour à la montagne.
Ce dernier est l’occasion de se couper d’un quotidien stressant et de profiter de la tranquillité et de l’air frais de la région. Ce type de séjour permet de combiner glisse (dont le temps reste le même) et loisirs.

Au programme du slow ski : quelques descentes, de bonnes tables et des moments détente au Spa ! Certains espaces de bien-être accueillent même les tout petits comme aux Ménuires qui leur proposent même des activités adaptées à leur jeune âge.

Une “slow piste” a même vu le jour à Bardonecchia, dans la haute vallée de Suse, à 80 km de Turin, soit de l’autre côté du tunnel du Fréjus, côté italien.

« Il s’agit d’une piste dédiée au ski relax, pratiqué en toute sécurité” avance Enrico Rossi, responsable des remontées mécaniques ».

Une démarche éco-responsable

Le slow ski nous rappelle à quel point il est important de respecter les zones « protégées » où se réfugient les animaux des montagnes, à l’écart des pistes damnées et des nuisances sonores dues aux télésièges, en évitant le hors-piste.
Privilégier d’autres sport et activités telles que le ski de fond et les raquettes permet de profiter la montagne, même avec un faible enneigement, sans faire appel à de la neige artificielle.

 

Prenez du temps pour vous, prenez du temps pour la planète : appréciez le slow ski !

Partager

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu Title