Les Pyrénées, cette contrée chaleureuse

Ecrit par
nature-961265_1280

On entend beaucoup parler des Alpes mais en France nous avons la chance d’avoir plusieurs chaînes de montagne. Les Pyrénées font partie intégrante de la France, elle est la limite naturelle entre les espagnols et nous. Une gastronomie riche, des spécialités bien à elle, des activités à ne pas envier aux Alpes et une touche méditerranéenne. Les Pyrénées ont le sang chaud et sont plaisantes car il y fait bon vivre :).

Comme déjà dit, cette chaîne montagneuse sépare naturellement la France de nos voisins les espagnols. Elle s’étend sur environ 430 km. Son point culminant est loin derrière le Mont Blanc mais vaut tout de même le détour, avec le Mont Aneto haut de 3 404 m. En son sein, nous trouverons la principauté d’Andorre où il est vivement conseillé d’aller skier pour son panorama, ses nombreux magasins et les prix détaxés qui vont avec, ainsi que les pistes toutes plus divertissantes les unes que les autres. Été comme hiver, ça ne manque pas de promenade, des GR épanouissants pour les randonneurs invétérés, des parcs nationaux et réserves naturelles, des spectacles grandioses, des aigles royaux et vous n’êtes serez l’abris de croiser des ours des Pyrénées ou des groupes de randonneurs espagnols.

Cette chaîne montagneuse est la reine des contrastes, séparant le nord du sud, la France de l’Espagne, les pessimistes des gens chaleureux, la mer méditerranée de l’océan Atlantique, des villages préservés et traditionnels des stations dernier cri. En bref, vous trouverez toujours votre petit coin de paradis où que vous soyez. Cette chaîne de montagnes à tant à vous dire, elle est née bien avant vous et a connu bien des déboires, car oui, elle est à pris forme il y a pas moins de 40 millions d’années… ! Beaucoup de cirques se sont formés également sur les versants nord, de par sa géolocalisation, ainsi que de petits trésors de la nature tels que les Mallos Riglos. Les Mallos Riglos sont des formations géologiques dans les Pyrénées espagnoles, ça ressemble à de hautes falaises très plates. On pourrait se croire dans le Grand Canyon ou l’Ayers Rock (ou presque). D’après la légende ces dentelles sont dues à la fossilisation d’une sorcière qui régnait en Aragon fut un temps, les grimpeurs et amateurs d’escalades se feront une joie de gravir le dos de la vieille dame, au risque qu’elle ne s’éveille. Les peuples des Pyrénées étaient très croyants et s’adonnaient à des cultes pour des dieux celtes et gaulois, mais aussi romains, et basques, dû au fait que les Pyrénées soient placées à un carrefour européen majeur. Aujourd’hui encore on sent le passé religieux et traditionnel  dans la région.

Nous voici donc non loin de l’Espagne et ça se sent ! Non seulement dans la gastronomie, mais aussi au niveau linguistique et des traditions. Des plats qui tiennent au corps, des tapas, du vin un peu corsé, de l’alcool à base d’anis et de raisin comme le Patxaran ou la sangria. On retrouve le fromage de brebis et de vache qui fait l’unanimité dans les pays basques ainsi que des charcuteries en tout genre, des spécialités à base d’oignons et de châtaignes, question viande et poisson la truite des Pyrénées est assez cotées car la pêche dans les ruisseaux et torrents est le sport national (avec le rugby) et c’est la viande séchée qui est la star, amateur en Espagne comme dans les pays basques vous en mangerez à foison.

La transhumance est également un passage obligé dans les Pyrénées. Au moment des beaux jours, lorsque l’hiver est bel et bien parti et que le printemps a pris ses aises, les troupeaux sont accompagnés de leur berger et de tous ceux qui le souhaitent (famille, amis…) pour suivre la migration des bêtes qui partent dans les pâturages. La transhumance a pour but de guider les troupeaux dans leur nouvelle maison le temps de l’été, où l’herbe est verte et l’eau est fraîche, en passant par les villages et sommets du domaine, c’est tout un périple qui attend les marcheurs de la transhumance. Le soir tout le monde se retrouve auprès d’un grand feu où l’on mange de généreux plats et beaucoup de charcuteries.

Dans les Pyrénées on parle tout un mélange de langues, le français et l’espagnol mais les patois de là bas sont spécifiques, on y parle le basque, l’occitane, le catalan, ou encore le gascon. C’est un melting-pot de culture, de montagne et de mer. Et au pire si vous ne parlez que français, faites comme moi, ajoutez des a et des o en fin de mots, ça passe bien, surtout pour l’espagnol ; ).

Nombreuses sont les stations de sports d’hiver où vous pourrez vous amuser et trouver de quoi vous rassasier niveau neige pour le restant de l’année. Font Romeu pour ceux qui sont branchés ambiance calme, familiale et rando raquettes, ou bien le domaine de Saint Lary Soulan et Peyragudes, Ax 3 domaines, et les stations qui composent Andorre, ainsi que d’autres petites stations telles que Cauterets, Formiguères, les Angles ou encore Gourette. Toutes ces stations sont plus ou moins familiales et calmes avec des maisons thermales, des espaces bien être et santé, des pistes tout niveaux. C’est le cas de Peyragudes avec le centre Balnéa qui est un espace de détente en eau de source des plus remarquables d’Europe, avec des bains d’ambiance et de chaleur différentes : Amérindien, Japonais, Romain et Tibétain et le tout face aux montagnes. Les domaines skiables sortant un peu du lot sont ceux d’Andorre : Grandvalira et Vallnord, qui proposent non seulement des pistes pour débutants et experts, des snowparks à la pelle dans quasi toutes les stations, des compétitions de folie, des boîtes de nuits à l’image de l’Espagne, festive et couche tard, que l’on connaît. Sans compter que les quelques centaines de magasins présents sur tout le domaine et qui plus est sont détaxés et vous feront profiter des prix moindres sur la nourriture mais aussi les accessoires et vêtements de ski ou non. Bref les soldes c’est toute la saison en Andorre.

N’hésitez pas à faire un petit tour dans les villages tels que Luz-Ardiden connu pour son eau de source naturellement chaude (32°C). Cette station devint célèbre car très fréquentée par Napoléon III et l’impératrice Eugénie en 1855, un établissement thermal a été créé. D’autres villages typiques comme le bourg d’Arette est connu pour avoir subi des dommages après un lourd tremblement de terre qui a surgit en 1967 et qui a détruit les deux tiers du village. Aujourd’hui une horloge restée intacte indique toujours l’heure exacte du séisme, 23h10 ! Ou venez goûter aux fameux berlingots de Cauterets. Ces bonbons sucrés faits à base de fleurs étaient suçotés par les curistes pour leur retirer le goût sulfuré des eaux thermales du site. Et tant d’autres choses à découvrir :) .

Pour conclure je dirais que les Pyrénées n’est pas la 1ère destination à laquelle on penserait si l’on veut partir skier, et c’est bien dommage ! La neige, la diversité, le soleil et les montagnes ça ne manque pas ! Alors pourquoi ne pas tester cela cette année ? (: Bon séjour ! Skiez bien, skiez safe.

Partager

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu Title