Zoom sur la via ferrata : qu’est ce que c’est et où en faire ?

Ecrit par
Via Ferrata

L’heure de préparer les vacances d’été approche, et si cet été vous partiez en vacances à la montagne ? Je vous vois venir, vous vous dites que vous n’avez pas envie de faire de la rando pendant 15 jours et encore moins de finir avec des mollets à faire pâlir les grimpeurs du tour de France…no panic, il y a une foultitude d’activités estivales à la montagne, et aujourd’hui au programme c’est via ferrata !

Commençons par la base, « via ferrata » cela veut tout simplement dire « voie ferrée ». Le concept est assez simple : installer des équipements spécifiques (câbles, échelles, rampes, etc) afin de progresser en toute sécurité sur un itinéraire situé sur une paroi rocheuse. Ce procédé a été largement utilisé, et développé par l’armée italienne au début du 20ème siècle pour faciliter les déplacements d’une vallée à l’autre dans la région des Dolomites.

Petite parenthèse historique fermée, passons maintenant aux choses sérieuses ! Concrètement, si vous aimez les activités telles que l’escalade et l’accro-branche et que vous souhaitez un peu corser le tout, la via ferrata vous comblera certainement, voire…vous donnera le vertige ! D’ailleurs, les Via Ferrata sont classées en fonction de leur niveau de difficulté:

  • F : facile
  • PD : peu difficile
  • AD : assez difficile
  • D : difficile
  • TD : très difficile
  • ED : extrêmement difficile

Sans plus tarder, voici 4 exemples  d’endroits où vous pourrez tester ou perfectionner votre équilibre.

Le Vertige de l’Adour (Pyrénées)

A  une dizaine de minutes de La Mongie, le Vertige de l’Adour est l’endroit idéal où se familiariser avec la Via Ferrata. Les itinéraires sont adaptés à tous les niveaux et tous les âges, le principal est de partager un bon moment en famille ou entre amis.

Jules Carret (Savoie)

Située sur la commune de Saint Jean d’Arvey en Savoie, la Via Ferrata Jules Carret a la réputation d’être un des parcours les plus difficiles de France. Il vous faudra une excellente forme physique pour venir à bout du tracé, en grande partie aérien mais qui offre une vue imprenable sur la vallée de Chambéry. Réservée exclusivement aux experts de Via Ferrata.

La tour du Jalouvre (Haute Savoie)

Départ du Grand Bornand pour affronter un parcours dont la difficulté est estimée à D voire D+ en grande partie à cause de sa longueur (1100m). Comptez 5 à 6h pour parcourir l’ensemble avec comme difficulté principale (ou cerise sur le gâteau si vous êtes du genre positif) un mur vertical de presque 50 mètres appelé le pilier des courants d’air.

Les Escadilles (Pyrénées)

Le site des Escadilles propose différents parcours de Via Ferrata pour s’adapter aux envies et aptitudes de tout le monde :

  •  Itinéraire 1 : Llisses del Mouli: Distance 300 m / Dénivellé 59 m – niveau F – Facile, enfants > 5 ans.
  •  Itinéraire 3 : Llisses de Llo: Distance 800 m / Dénivellé 259 m – niveau AD – Assez Difficile, enfants > 12 ans.
  •  Itinéraire 4 : Llisses Dretes: Distance 800 m / Dénivellé 259 m – niveau D+ – Difficile supérieur, enfants > 14 ans.

Les tarifs des accès aux Via Ferrata varient en fonction du niveau de difficulté. Mais pour vous assurer des vacances à la montagne pas chères, pensez à consulter les sites des stations, certains parcours, d’initiation notamment, sont souvent gratuits et permettent d’agrémenter le programme des vacances.

Partager
Tags:
·
Categories:
Activités au ski

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu Title