Qu’est ce que le jour blanc en montagne ?

Ecrit par
jour blanc sejour ski -@geoffreyarduini
  • 20 décembre 2016

Cela fait des mois que vous attendez ce moment, des mois que vos skis n’ont pas glissé sur le manteau blanc et soyeux des pistes de votre station préférée, des mois que vous rêvez de cet instant et patatras, jour blanc annoncé, voir semaine blanche ! Restez calme et lisez ces quelques lignes pour comprendre ce qui vous attend !

Qu’est-ce qu’un jour blanc en montagne ?

L’autre terme utilisé pour qualifier cette coquetterie de la météo est : le blanc dehors ! Lors d’un jour blanc, tout semble enveloppé d’une lueur blanche uniforme. Le plafond du ciel est bas et le vent est calme, quasiment inexistant. La neige tombe à gros flocons, la montagne se couvre de son manteau blanc, plus aucun bruit n’est perçu par les animaux comme par les humains. Le phénomène atmosphérique est sonore mais également optique. La pente, les distances et les profondeurs sont extrêmement difficiles à évaluer. Un front froid pousse les nuages contre la montagne. Quelques endroits de la montagne peuvent être sans aucune visibilité. Il arrive même que le brouillard soit mêlé aux flocons de neige et alors la vision devient complètement floue. Les traces de ski disparaissent, tous les repères aussi. Tout est gris et blanc particulièrement lors du lever du soleil. On ne voit aucun relief. On évolue dans un brouillard constant, comme si nous étions enfermés dans un sac de coton !

Les conséquences du jour blanc

Une fois que l’on a saisi les caractéristiques du jour blanc, il faut bien en mesurer les conséquences. La prudence doit être de mise car la ligne de démarcation entre la neige et les nuages est très difficile à percevoir pour les yeux humains. Tous les points de repère comme les rochers, les poteaux sur les pistes ou même les autres skieurs sont de plus en plus difficiles à percevoir. La mauvaise visibilité altère grandement le sens de l’orientation. Il vous sera donc extrêmement difficile d’évaluer les risques que vous courez mais aussi ceux que vous allez faire courir aux autres. On ne peut distinguer ni les ombres, ni l’horizon, ni les nuages. La perception des falaises est très altérée. Il est préférable de rester sur les pistes de la station où les arbres sont présents. Par-dessus tout, la pratique du ski hors-piste est absolument décommandée. N’hésitez pas à modifier votre itinéraire ou à renoncer en cas de dégradation subite et imprévue. Ne cherchez pas vos lunettes de soleil ou votre masque, c’est comme si de microscopiques fourmis entraient dans votre champ de vision et vous empêchaient une visibilité nette et précise. La notion de responsabilité doit être mise en avant. L’exploitant du domaine skiable doit assurer précisément le balisage des pistes enneigées. Mais l’individu (c’est-à-dire vous !) ne doit en aucun cas mettre sa vie et par voie de conséquence celle des autres en danger.

Jour blanc : télésiège

Mais que faire si le jour blanc se transforme en semaine blanche ?

Si la profondeur et l’orientation ne sont plus perçues par l’humain et si la visibilité peut être réduite à néant, n’est-il pas plus sage de laisser vos skis dans leurs casiers, bien au chaud et de préférer une autre activité au sein de la station. La glisse ne se résume pas qu’aux descentes à ski. En effet, on peut glisser avec les mushers qui conduisent les traîneaux que tirent leurs chiens, on peut glisser (et même faire des dérapages) sur la glace de la patinoire de la station, on peut glisser en s’essayant à la conduite du kart des neiges, apprentissage toujours utile pour la conduite sur goudron glacé et enneigé de notre automobile et on peut aussi glisser sur un Snooc, qui marie parfaitement le ski de randonnée et la luge. Et si vraiment la chute massive de neige alliée au brouillard vous freine à sortir, il vous reste le déjeuner : tartiflette ou fondue, il vous reste le goûter : chocolat chaud ou grolle … réchauffez-vous avant de faire une bonne bataille de boules de neige, votre cœur d’enfant est toujours présent !

Vous aurez compris que le jour blanc vous enveloppe dans un manteau de brouillard cotonneux où la douceur et la patience sont de mise. Savourez cet état constant d’émerveillement et regardez la neige tomber avec vos éternels yeux d’enfants ! Profitez en pour passer votre journée à réaliser une autre activité dans votre station de montagne, que ce soit des visites de sites, des activités hors-ski  comme le patin à glace par exemple, ou bien profiter du village de la station…

En attendant, on ne vous souhaite pas de connaitre une telle journée qui peut s’avérer ennuyeuse si vous compter profiter au maximum du ski, et si vous voulez jeter un œil à nos meilleures offres, c’est juste ici !

Partager
Categories:
Conseils ski

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu Title