Le ski simplifié

Tout est préparé à votre arrivée (forfaits, location de skis, ESF, repas)

Nos formules

130 stations de ski + de 6500 hébergements 

Nous sommes là pour vous aider !

Un service client en France accessible 7 jours/7

La luge au ski

En hiver, la neige se prête aussi bien au ski qu’à la luge. C’est pourquoi les stations de ski constituent également une destination incontournable pour ceux qui souhaitent faire de la luge.


Qu’est-ce que la luge ?

La luge a eu sa Fédération internationale en 1913 à Dresde, en Allemagne, et celle-ci a fusionné avec la Fédération internationale de Bobsleigh. Aujourd’hui, la luge la plus couramment pratiquée est celle de Davos, un traîneau composé de deux patins et d’un châssis en bois pouvant supporter au maximum deux personnes. Ces dernières peuvent diriger ou freiner la luge en prenant appui dans la neige. De son côté, le bobsleigh, existant beaucoup plus tard depuis les années 60, est un traîneau dirigeable constitué d’une cuve en plastique et d’un siège à dossier. À la différence de la luge, le bob est manipulé à l’aide de ses poignées sur le côté.

Le principal avantage des luges ou des bobs, c’est qu’ils requièrent moins de neige que les skis ou snowboards pour se glisser depuis le sommet. De ce fait, ils sont utilisables aussi bien sur les sommets que sur les basses altitudes. Si vous êtes partant pour des sensations fortes et voulez quelque chose de spécial, emmenez votre famille faire une excursion luge durant une journée d’hiver.

Pour faire de la luge, il vous faut respecter certaines règles de conduite qui vous permettent d’assurer votre propre sécurité et celle de votre partenaire : maîtrise de la vitesse et de la trajectoire, dépassements à droite ou à gauche avec une distance de sécurité, respect du balisage et des signalisations, évacuation de la piste en cas de chute, etc.


Les différentes sortes de luge

Selon le type de pistes, la luge peut se pratiquer sur des zones adaptées, c’est-à-dire sur des pistes naturelles dont les conditions climatiques et environnementales se prêtent naturellement à la discipline. Dans ce cas, la luge arpente des pistes naturelles dévalant du sommet de la montagne. De cette première forme découle la luge sur piste qui bénéficie d’un parcours bien délimité, pouvant être emprunté par tous les lugeurs.

Enfin, la luge sur rail, désormais courante dans les attractions hybrides, se pratique sur une installation mise en place de manière de manière lucrative.


Quel matériel faut-il pour faire de la luge ?

Une luge est élaborée généralement à partir de matériaux recyclés tels que du bidon en plastique, de vieilles paires de skis, du guidon de trottinette ou de tasseaux de bois. La sécurité des lugeurs est, en revanche, assurée par une commande de direction et un système de freinage à griffes.

Quel que soit le type de discipline, le lugeur doit toujours s’équiper correctement en matière de vêtements et d’accessoires. Avant, le port d’un casque composé de fibre, de carbone et de mousse est nécessaire pour protéger sa tête contre le choc. Le casque non intégral doit comporter une visière à bulle qui maximise la visibilité durant la course.

Le matériel requis dans les zones adaptées

Dans des zones adaptées, le lugeur doit revêtir une combinaison entièrement fonctionnelle ainsi qu’un gilet de plomb composé de lest. La quantité de ce composant est déterminée par le règlement de la Fédération Internationale de luge suivant le poids du lugeur.

Le matériel requis pour la luge sur rail

Pour la luge sur rail notamment, les épaules du lugeur doivent être protégées par une couche de cuir ou plastique qui permettront d’absorber les chocs, tandis que ses mains sont munies de gants en cuir et de griffes à pointes d’acier. Enfin, le lugeur doit porter deux types de chaussons différents selon qu’il s’agisse d’un entraînement (chaussons à ventouses pour une meilleure adhérence) ou d’une course (chaussons lisses et peu usés).


Où pratiquer la luge au ski ?

Les stations de ski françaises proposent des offres de luge de plus en plus diversifiées. Outre les aires aménagées en front de neige, de nombreuses pistes de luge ont vu le jour pour proposer un séjour hors ski complet aux parents comme aux enfants.

Les zones adaptées

La station de Valmeinier offre chaque année la possibilité aux touristes de pratiquer gratuitement de la luge dans une zone adaptée.

La luge sur piste

Le Tobbogan de Val Thorens propose 6 km de piste pour 700 m de dénivelé ; le parcours démarre à 3000 m d’altitude pour 45 minutes de descente surplombée de virages relevés. La piste de luge est ouverte en journée et en soirée, pour un tarif de 14 € la descente (gratuit pour les enfants de 5 à 10 ans).

La Fantasy Luge à Super-Besse : 9 € la descente avec la location de luge et du casque.

Le Grand Tourmalet au Mongie Village, à 11 € par personne (location de luge et casque inclus).

La Wiidoogliss à La Bresse : 2 pistes de luge à emprunter pour 7,50 € la demi-journée (6 € pour les enfants).

La luge sur rails

L’Orrian Express, dans la station des Orres, Hautes-Alpes, à 7,50 €.

Speed Mountain, dans la station des Menuires en Savoie, pour 12 €.


Les activités à pratiquer au ski

Le parapente
Le speed riding
L’ULM
L’héliski
Le patin à glace
Le snakegliss
Le saut à l’élastique à ski
Le bobsleigh
La tyrolienne
La motoneige
Les balades en chiens de traîneaux
Les balades en raquettes
Le fatbike ou VTT sur neige
Le waterslide ski
Le big Airbag