Le snowscoot

Qu’est-ce que le snowscoot ? Ce nom est peu connu du grand public encore aujourd'hui. Certes il fait de nombreux adeptes chez les jeunes mais reste assez méconnu des skieurs plus âgés ou des non skieurs. Suivez nos conseils pour découvrir le snowscoot.

Une nouvelle discipline hivernale

Né en 1990 et apparu il y a environ cinq ans dans les stations de ski, le snowscoot ou scooter des neiges est une nouvelle discipline hivernale qui s’apparente à un mélange de BMX et de snowboard. Avec 60000 adeptes dans le monde dont 10000 en France, la pratique du snowscoot combine vitesse et freestyle et permet de retrouver les sensations du VTT ou du BMX sur les pistes et en hors-piste.

Les prérequis du snowscoot

Pour pouvoir s’adonner au snowscoot, il n’est pas nécessaire d’avoir une pratique du ski ou du snowboard même si maîtriser les rudiments de la glisse sur des carres ne pourra que se révéler utile. Avoir déjà fait du VTT ou du BMX pourra vous faciliter la prise en main du snowscoot. Il est en tout cas nécessaire d’avoir un bon sens de l’équilibre et de ne pas craindre la vitesse.

Les éléments nécessaires

Le port d’un casque, de genouillères et de protections dorsales est fortement recommandé car, même si elles sont peu fréquentes, les chutes peuvent être douloureuses, le snowscoot pesant aux alentours d’une dizaine de kilos.

Les conditions physiques

La pratique du snowscoot demande une excellente condition physique car contrairement au ski et au snowboard, l’investissement de l’ensemble du corps est nécessaire. Les jambes sont fléchies et les bras et le bas du dos sont particulièrement sollicités. Le cadre ressemblant à celui d’un BMX pourra paraître inconfortable aux grands gabarits.

Quel matériel faut-il pour faire du snowscoot ?

Description du snowscoot

Le principal élément nécessaire à la pratique de ce sport de glisse est le snowscoot composé de deux planches semblables à celles utilisées en snowboard, d’un cadre, d’un guidon sans frein et d’une fourche. La planche avant est plus large mais plus courte que celle qui est située à l’arrière. Contrairement au ski et au snowboard, les pieds sont libres et seulement maintenus par un footstraps sur le patin. Aucune chaussure spéciale n’est requise et vous pouvez même vous contenter de chaussures de randonnées. Un leash permet d’attacher le rider au snowscoot comme en surf. L’utilisation d’un silentbloc permettra d’amortir les chocs et rendra vos rides d’autant plus agréables.

Choisir votre snowscoot

Vous trouverez deux sortes de snowscoot : le Freestyle adapté aux figures et le Freeride conçu pour dévaler les pentes à toute vitesse. Ce dernier est plus facile à trouver en location que le premier.

Débuter en snowscoot

Réputé à tort comme étant un sport de glisse dangereux, il est plus facile à apprendre que le ski ou le snowboard. De nombreux cours d’initiation sont proposés dans les stations de skis (environ 45€ de l’heure sans la location). Quelques descentes suffisent généralement pour maîtriser le maniement du snowscoot. Vous pourrez être surpris de prendre rapidement de la vitesse et il vous faudra faire preuve de stratégie pour négocier vos trajectoires. Le freinage requiert de se placer perpendiculairement à la piste et prend généralement plus de temps qu’en ski.

Tarifs

La location de snowscoot avoisine les 20 à 50 euros par jour en fonction des stations de ski. A cela s’ajoute le forfait remontées mécaniques au même titre qu'un skieur, sachant que le snowscoot est accepté sur les télésièges et téléskis.

Où pratiquer le snowscoot ?

les stations disposant de snowscoot

Le snowscoot a fait son entrée sur les pentes de la plupart des grandes stations de sports d'hiver alpines, vosgiennes et pyrénéennes : Cauterets, Saint-Lary, Font-Romeu, Tignes, La Clusaz, Courchevel, Les Menuires, Les Arcs, la Plagne et bien d'autres… Quelques stations ne lui ont pas encore ouvert leurs portes mais il reste accessible dans de très nombreuses destinations françaises.

Les snowparks

Rares sont les stations ne disposant pas d'un snowpark, véritable terrain de jeux où vous pouvez littéralement vous envoyer en l’air en snowscoot et retomber sans danger sur de gigantesques airbags, si vous êtes tentés par quelques figures freestyle.

Vous pouvez également pratiquer du freeride, voici où faire du ski freeride.

Les sports de glisse
Le ski alpin
Le snowboard
Le ski de fond
Le ski de randonnée
Le télémark
Le ski freeride
Le ski freestyle
Le snooc
Les sports olympiques du domaine du ski